Les troubles du comportement alimentaire, frein à la perte de poids ?


La présence de troubles du comportement alimentaire (TCA) pourrait être une contre-indication à la perte de poids. C'est pourquoi, il serait utile d'évaluer la présence ou non d'un TCA avant de débuter un processus de perte de poids. Ceci prend tout son sens quand on sait que plus de 40% des personnes obèses sont atteintes d’hyperphagie boulimique.

De plus, le schéma observé chez de nombreuses personnes en surpoids ou souffrant d’obésité est une restriction alimentaire importante la journée, essentiellement le matin et le midi, suivie de compulsions alimentaires en fin de journée. 

Une restructuration alimentaire progressive est indiquée afin de rompre ce schéma. En revanche, des régimes trop restrictifs aboutissant à une perte de poids rapide, risquent d’induire des TCA (ou de les aggraver) chez les personnes prédisposées à développer ce type de trouble. Les régimes restrictifs peuvent engendrer des compulsions. Etant vécues comme un échec (culpabilité élevée), l’estime de soi diminue, ce qui augmente la préoccupation pour le poids, engendrant ainsi de la restriction à nouveau et le maintien du cercle vicieux. 

A l’aide de thérapies cognitives et comportementales, le thérapeute aide la personne à mettre en lumière le cercle vicieux dans lequel elle se situe, dans l’intention de comprendre les mécanismes du comportement alimentaire dysfonctionnel et de mettre des stratégies fonctionnelles en place.


Notre équipe de psychologues se tient à votre disposition pour toute information sur la question.

Maud Van Rillaer, Psychologue (Dietconsult Basilique et Fort-Jaco) Contact : ICI


158 vues0 commentaire